Les manifestants réclament le départ de Faure Gnassingbé

350

D’Agoè Echangeur à Agoè Assiyéyé en passant par le carrefour Bodjona, les manifestants de Lomé montrent de plus bel leur détermination dans les rues. « La mort n’est rien, elle n’est rien », scandent-ils pour dire qu’ils sont prêts à mourir pour la bonne cause. Interrogés, quelques manifestants n’ont pas caché ce pour quoi ils sont dans les rues.

« Nous ne voulons qu’une chose, le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora. Mais aussi que Faure quitte. 50 ans, c’est trop. Du père au fils, ça suffit !Ce n’est pas une monarchie. Si Faure Gnassingbé veut sortir par la grande porte, qu’il fasse des réformes consensuelles », a laissé entendre un des manifestants.

Ralliant le carrefour Bodjona, un autre a expliqué la raison de ce déplacement. « Nous allons rejoindre le Président (ndlr, du PNP). Il nous a dit de le rejoindre au carrefour Bodjona. C’est le mot d’ordre que nous avons reçu maintenant. Notre marche est pacifique, mais ce sont les forces de l’ordre qui nous perturbent », a-t-il avancé.

Et un troisième d’enfoncer le clou : « Le problème du Togolais, c’est Faure Gnassingbé seul, c’est lui qui constitue le blocage du pays. Nous nous révoltons contre cette minorité qui nous pille ».

A suivre !

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here