Les journalistes formés sur la couverture médiatique en période électorale

Une quarantaine de journalistes de la presse écrite et de
la presse en ligne ont été formés du 17 au 18 janvier à Lomé, en prélude à
l’élection présidentielle du 22 février 2020. Cette formation, première d’une
série  qui prendra fin le 31
janvier,  a été initiée par  le Patronat de la Presse Togolaise (PPT),
avec l’appui de l’USAID. Par cette formation, le PPT veut permettre aux
participants de s’outiller afin de bien couvrir ces échéances, avec
professionnalisme et responsabilité.  

« Dans un pays démocratique, les élections constituent
des rendez-vous cruciaux pour renouveler ou sceller un nouveau contrat social
entre les gouvernants et les gouvernés». Conscient de ce fait, le PPT ne veut
pas rester en marge de ces échéances. C’est pourquoi il a initié cette
formation dans le but de contribuer à la prévention des violences et à la
promotion de la culture de la paix lors de ces élections.

La formation a permis aux participants de s’approprier le
contenu du recueil « Droit et devoir
du journaliste en période électorale
 », un recueil édité par le PPT
grâce au soutien financier de l’USAID à travers le projet Réagir aux Données
d’Alerte et de Réaction Précoce en Afrique de l’Ouest (REWARD). Ce recueil de
257 pages regroupe les instruments juridiques et réglementaires de l’élection
présidentielle de 2020 au Togo. Pour SassouAtialoAkollor, président du PPT, « ce manuel est une compilation de textes à
valeur constitutionnelle, des lois organiques relatives aux institutions
impliquées dans l’élection présidentielle notamment la Cour Constitutionnelle,
la Cour des comptes et la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la
Communication (HAAC), des lois ordinaires et autres textes réglementaires
entrant dans le processus électoral
». Il pense d’ailleurs que le
journaliste qui détient ce manuel, a tout ce qu’il faut pour bien faire son
travail et respecter les règles de déontologie pour une bonne couverture de la
présidentielle du 22 février.

Plusieurs communications ont meublé la formation à
savoir, « De l’exercice du Droit de
la Communication : Forces et Faiblesses
 », « L’encadrement de la liberté de presse »,  « Les
pratiques presse écrite et en ligne en période électorale 
»,  « Les
genres journalistiques recommandés 
»,« L’organisation efficace d’une rédaction » et « Les règles d’éthique et de déontologie,
Comportements à pérenniser 
». Présentées par AdjowaMagbédéAwussoba, journaliste,
expert, formatrice et Consultant, Franck AyawoAssah, journaliste et consultant
media, correspondant de Panapress et Daniel Lawson-Drakey, journaliste, analyste
géopolitique, expert en développement des capacités journalistiques etconsultant
media et communication.

            Des travaux en ateliers ont aussi
marqué la formation. Les participants ont été repartis en 5 groupes avec des
thématiques différentes : Plan de couverture médiatique  de meeting d’un parti politique, Plan de
couverture médiatique d’une campagne électorale, Plan de couverture médiatique
du vote électoral, Compte-rendu d’un meeting et Reportage du vote électoral.
Ces travaux en atelier ont débouché sur des discussions lors de la restitution
par chaque groupe.

Cette série de formations reprend la semaine prochaine
avec les journalistes de l’audiovisuel de Lomé. Elle se poursuivra à Kpalimé
avec les journalistes des régions Maritime et des Plateaux et sera bouclée à
Kara avec les journalistes des régions Centrale, de la Kara et des
Savanes. 

Jules AFANCHAHO

Source : TogoActu24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.