Les greffiers très en colère reconduisent leur mot d’ordre grève les 13, 14, 15 et 16 juin prochains

443

Les greffiers et les administrateurs de greffe au Togo ne lâchent pas du lest. Ils sont très déterminés à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Le bras de fer continue.

Malgré les micmacs du ministre de la Justice, Puis Agbétomey, pour saboter leur mot d’ordre de grève, les greffiers ne reculent pas.

Dans un courrier (à objet: Reconduction de la grève), datant de ce mercredi 7 juin 2017, adressé au ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara et à son homologue de la Justice, Puis Agbétomey, les greffiers ont encore haussé le ton.

Selon cette lettre conjointement signée par Me Moise Akebim, Secrétaire général du Syndicat National des Greffiers du Togo (SNGT) et Me Attikpowun Brice, Vice-président de l’Association des Greffiers du Togo (AGT), jusqu’à ce jour « aucune suite favorable n’est donnée à la plateforme revendicative des greffiers et administrateurs de greffe du Togo ».

Très mécontents des dernières manigances de leur ministre de tutelle (qui a sommé certains greffiers de faire la permanence pour remplacer leurs collègues en grève) pour saborder leur mouvement, ces greffiers décident de reconduire le mot d’ordre de grève les 13, 14, 15 et 16 juin 2017.

Faut-il le préciser. Actuellement, les activités dans les tribunaux sont totalement en berne à cause de ces multiples grèves des greffiers. Mais le gouvernement togolais ne veut pas stopper l’hémorragie en satisfaisant une fois pour de bon la plateforme revendicative que brandissent les hommes en noir.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here