Les grandes ambitions du Togo pour le tout hybride

149

Une trentaine d’ingénieurs agronomes, de techniciens agricoles et de producteurs togolais ont participé à un mois de stage sur les technologies du riz hybride dirigé par Yuan Longping, professeur à l’université agronomique de Changsha (Hunan), surnommé le ‘maître du riz hybride’.

La formation a porté sur les techniques de production et d’irrigation, le choix des bonnes variétés, l’augmentation des rendements.

Yuan Longping a rappelé que la varité hybride permettait des rendement de l’ordre de 10 à 12 tonnes à l’hectare et même 17 contre 6 à 8 pour le riz classique.

Les Etats-Unis, le Vietnam, le Sri-Lanka, l’Inde, Brésil, le Bangladesh, et les Philippines sont devenus de gros producteurs de riz hybride.

Le Togo s’est lancé à son tour dans l’aventure. Les tests sont prometteurs. Un centre de recherche pourrait même être crée dans le pays avec le soutien de la Chine.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here