Les forces de l’ordre toujours présentes devant le siège de la CDPA

239


Décidément, le régime de Faure Gnassingbé ne veut donner aucune chance à la Coalition des 14 d’exécuter effectivement son programme de contre-campagne des législatives du 20 décembre 2018. La forte présence des forces de l’ordre dans certains endroits stratégiques de la ville de Lomé en dit long.

Ce vendredi matin, les forces de l’ordre sont encore présentes devant le siège de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA). Comme hier jeudi, tous les coins du quartier sont bouclés.

« C’est à croire qu’ils ont pris le siège en otage », a lâché un passant.

Visiblement, les autorités togolaises ne veulent pas laisser faire la Coalition des 14, tant que son objectif sera d’empêcher les élections législatives du 20 décembre 2018.

« La C14 a dit publiquement qu’elle va empêcher la tenue des élections. Mais l’article 129 du code électoral punit ceux qui s’opposent à la liberté de vote. Donc, tant que l’objectif c’est d’empêcher les élections législatives du 20 décembre, nous disons que c’est contraire à la loi. Nous ne faisons qu’appliquer la loi », a souligné le ministre Payadowa Boukpessi ce vendredi matin sur les ondes de RFI.

En tout cas, les leaders de la C14 ne comptent pas baisser les bras. Malgré les intimidations du régime, ils tiennent toujours à leur programme de contre-campagne. D’ailleurs ce vendredi, une prière musulmane est prévue à la Mosquée située tout près du Terminal du Sahel à Agoè-Nyivé.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here