Les FDR condamnent la répression violente des manifestants du PNP

151

La répression perpétrée par les forces de l’ordre sur les manifestants samedi lors de la marche pacifique du PNP n’a pas plu aux responsables des Forces Démocratiques pour la République (FDR). Dans un communiqué rendu public, ils condamnent des entraves à la liberté de manifester et demandent la libération des manifestants détenus. Bonne lecture !

COMMUNIQUÉ DES FORCES DÉMOCRATIQUES POUR LA RÉPUBLIQUE (FDR) RELATIF À LA RÉPRESSION DES MANIFESTATIONS POLITIQUES DU PNP

Malgré les multiples appels à la retenue lancés par la majorité des forces politiques, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a mis à exécution ses menaces proférées à l’occasion de la conférence de presse du 18 août 2017.

C’est ainsi que lors de la marche pacifique organisée par le PNP ce samedi 19 août dans plusieurs localités de notre pays, des violences disproportionnées ont été exercées par les forces de sécurité sur des manifestants à mains nues, entrainant malheureusement des morts, des blessés graves et des dégâts matériels importants.
Les violences, d’où qu’elles viennent, n’apporteront aucune solution à la crise que traverse notre pays depuis des décennies.

Les FDR condamnent avec la plus grande fermeté les entraves à la liberté de manifester qui est un droit constitutionnel que nul ne saurait restreindre.
Les FDR s’inclinent devant la mémoire des compatriotes, civiles et militaires, qui ont perdu la vie au cours de ces manifestations , adressent ses sincères condoléances aux familles des victimes et ses vœux de prompte guérison aux blessés.
Les revendications du PNP qui ont entrainé ces violences gratuites sont partagées par tous les Togolais.

C’est pourquoi beaucoup d’entre eux se sont mobilisés pour répondre à son appel. Cette mobilisation interpelle toutes les forces politiques de l’opposition à s’engager résolument dans la dynamique de l’action unitaire pour faire aboutir les revendications légitimes du peuple.

Les FDR demandent la libération des personnes arrêtées.
Elles exhortent ses militants et les populations togolaises à rester mobilisés.
Avec les FDR, recréons l’Espoir!

Fait à Lomé, le 19 août 2017

LE PRÉSIDENT NATIONAL DES FDR

Me Dodji APEVON

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here