Les étudiants des universités publiques menacent de manifester

172

La Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) brandit la menace de nouvelles manifestations dans les universités de Lomé et de Kara pour réclamer leurs allocations restées impayées depuis la rentrée académique.

A travers un communiqué rendu public le 12 mars dernier, la LTDE rappelle que les étudiants sont sans allocations six mois après la rentrée. « Six (6) mois après la rentrée, nos tranches, sensées sortir en janvier ne sont pas toujours disponibles », indique le communiqué signé Daniel Agbessime, le Secrétaire Général Adjoint de la LTDE.

« Cette situation ahurissante et alarmante devenue, depuis un temps la règle témoigne du genre de respect et de considération que les autorités gouvernementales, en l’occurrence le ministère et la DBS ont pour les étudiants », précise le communiqué, avant d’ajouter : « (…) La Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE), dans son rôle de protecteur et de défenseur des intérêts matériels et moraux des étudiants, lance, à cet effet un appel solennel au gouvernement et lui demande de tout faire pour que les tranches soient accessibles à tous les étudiants d’ici la semaine prochaine et de faire en sorte que les banques traitent avec respect les étudiants et leurs versent de façon convenable les tranches, en ne prélevant que les 500F prévus par l’accord de 2012 ».

Par ailleurs les défenseurs des droits des étudiants brandissent la menace de nouvelles manifestations au cas où les autorités ne seraient pas favorables à leurs revendications.

« Mais si le gouvernement s’obstine, malgré cet appel à ne pas accéder aux désirs des étudiants nous serons obligés de convoquer la formule gagnante ; laquelle a toujours permis d’obtenir satisfaction à nos revendications », ont-il prévenu, avant d’inviter leurs camarades à « se tenir prêt » pour un mot d’ordre dans les prochains jours.

Edem A.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here