Les employés de FUCEC-Togo en grève à partir de lundi prochain

Les employés au sein de la Coopec Solidarité, FUCEC Togo, annoncent une grève de 72 heures dès lundi 9 mars 2020. Le personnel de l’entreprise se ligue contre une gérance rocambolesque du Président du Conseil d’Administration (PCA) qui, à en croire les informations, veut réduire à néant l’autonomie de cette société.

Le personnel de la Coopec Solidarité, FUCEC Togo, n’est pas d’accord avec les « agissements » du Président du Conseil d’Administration. Selon le délégué du personnel de la COOPEC Solidarité de la FUCEC-TOGO, M. Anlanga Yaovi, le PCA ne fait qu’outrepasser ses prérogatives depuis qu’il occupe son poste.

Aussi faut-il le rappeler, le sieur Gabriel LEGBA-MONY (Président du Conseil d’Administration) est arrivé à la tête de l’administration suite à une élection vivement contestée. Et depuis, il dirige l’entreprise d’une main de fer et ne cesse de faire des victimes. Sa dernière en date, fut le Directeur général qu’il a licencié pour avoir autorisé des affectations.

« Nous voulons protester contre la violation permanente des textes qui régissent la COOPEC Solidarité. En effet, depuis son élection à la présidence du Conseil d’Administration, M. Gabriel LEGBA-MONY, ne fait que violer les textes et la goutte d’eau qui vient de déborder le vase, c’est qu’il a licencié le Directeur pour avoir fait des affectations », a déploré Anlanga Yaovi.

Et d’ajouter : « Les membres propriétaires de la COOPEC ont vu venir cette situation et ils sont allés saisir la Cour d’appel qui a délivré une ordonnance qui limite les pouvoirs du Conseil d’Administration dans ses décisions. Mais malgré cette ordonnance, il fait ce qu’il veut. Pour créer une crise au sein de la COOPEC, il a nommé un nouveau Directeur ».

Le personnel ne pouvant plus supporter les « dérives » de ce responsable, opte pour la manière forte en annonçant 72 heures de grève les 09, 10, 11 mars 2020. Les employés contestent le fait que des personnes cherchent à s’accaparer de « l’autonomie » de l’entreprise et « la gestion du personnel pour en faire ce qu’ils veulent ». Ils réclament la tête du Président du Conseil d’Administration.-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.