Les élèves, maîtres de la rue à Lomé

128

Les élèves des écoles publiques envahissent encore les rues ce jeudi matin à Lomé. Ils raclement leurs cours et délogent, au passage, leurs camarades des établissements privés.

« Nous ne voulons rien d’autres que nos enseignants. Bientôt les examens. Mais n’avons rien comme leçons à apprendre. Nos enseignants nous abandonnent dans les classes. On est fatigué, trop c’est trop », a lâché Edem, un jeune en classe de troisième.

Ils sont une centaine de collégiens des écoles publiques de la place à envahir les rues de Deckon ce jeudi main. L’ambiance était très déconcertante. Ces apprenants épris de justice, ont tenté de pénétrer l’enceinte du Collège Notre Dame des Apôtres (NDA) pour déloger leurs camarades.

Malgré l’intervention musclée des forces de l’ordre, ces collégiens très déterminés ont accompli leur mission de délogement avant de prendre la direction vers d’autres établissements privés situés dans les environs.

Selon nos informations, les mêmes scénarios se déroulent actuellement à l’intérieur du pays. Ces manifestations des élèves interviennent suite à la grève de trois jours des enseignants lancée par la Coordination Syndicale de l’Education au Togo (CSET) et la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN). Et ce, pour exiger la libération des 4 enseignants détenus arbitrairement à la prison civile de Kara.

Les responsables de la CSET et de la FESEN précisent que leur grève est reconductible si leur revendication ne trouve pas satisfaction.

A. Godfrey

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here