« Les élections locales qui se profilent à l’horizon doivent être gagnées par le peuple souverain »

46

La Coalition des partis de l’opposition togolaise a décidé d’adresser une lettre aux Togolais.

Voici le contenu de cette missive d’Adjamagbo et se pairs…

ADDI CDPA DSA FDR LES DEMOCRATES PSR UDS-TOGO

COALITION C14

COALITION DES PARTIS POLITIQUES DE L’OPPOSITION TOGOLAISE(C14)

LETTRE AU PEUPLE TOGOLAIS

Peuple togolais,

Depuis plus de 50 ans tu ploies sous le joug d’une dictature implacable qui cherche à prendre la forme d’une monarchie.

Face à cette tyrannie, ton cœur n’a jamais cessé d’aspirer vers la liberté.

Tes initiatives multiformes de résistance à l’oppression n’ont jamais manqué, ni dans l’espace, ni dans le temps.

Cette combativité, jamais démentie, est à ton honneur et force l’admiration des gens honnêtes.

Bientôt deux ans, puisant dans tes réserves, tu as enclenché un combat ultime contre la dictature : obtenir le départ de ce régime liberticide et sanguinaire au plus tard en 2020.

Le sacrifice n’a pas manqué sur ce champ d’honneur de la liberté : pertes en vies humaines, handicaps à vie, privations de liberté dans des prisons sordides, l’exil et que savons-nous encore !

La communauté internationale, dans son droit d’ingérence, au lieu de protéger le peuple martyr, a plutôt promu et couvert le scrutin de la honte du 20 décembre 2018.

Ce faisceau d’iniquité et de souffrances t’a plongé dans un découragement amplifié par le délitement de la C14, instrument privilégié du combat du peuple.

Oui ! Il y a une soudaine désunion au sein de l’opposition, savamment planifiée par des mains obscures et à laquelle ont donné corps des partis de la Coalition, qui malheureusement n’ont pas su distinguer l’essentiel de l’accessoire. Cette désunion inattendue t’a plongé dans la désespérance.

Peuple togolais, nous savons le prix que tu attaches à l’union des forces acquises au changement et l’alternance.

C’est pourquoi, fidèle à notre engagement de septembre 2017, de ne jamais nous séparer tant que la victoire du peuple ne sera pas obtenue, les partis signataires de la présente lettre ont décidé de garder le flambeau de l’union malgré les vicissitudes du moment.

En tant que gardien du temple de l’union de l’opposition, nous travaillons et allons continuer de travailler au retour à la maison de nos frères momentanément partis.

En attendant ces jours heureux, nous avons d’ores et déjà doté la Coalition d’une charte à même de régenter la vie commune afin de prévenir les dysfonctionnements qui ont fait tant de mal à la C14.

Aujourd’hui, plus que jamais la C14 est outillée pour t’accompagner dans ta lutte pour l’alternance et le changement au plus tard en 2020.

Notre stratégie c’est d’associer les pressions multiformes au dialogue.

Aujourd’hui tu es à la croisée des chemins. Tu dois faire le choix entre laisser le RPT/UNIR confisquer aussi la démocratie et le développement à la base en occupant seul les appareils de l’espace décentralisé ou non !

Pour la C14 le choix est clair. Il te revient, peuple souverain, à travers tes représentants de l’opposition, d’aller à l’assaut et de conquérir les conseils municipaux et les mairies comme tremplin à l’assaut final de 2020.

C’est pourquoi la C14 t’invite, toi qui, en âge de voter, n’a pas pu te faire recenser, par respect du mot d’ordre de la C14 ou pour tout autre motif, à le faire impérativement dès l’ouverture de la période de révision électorale, le 16 mai prochain.

Les élections locales qui se profilent à l’horizon doivent être gagnées par le peuple souverain à travers ses représentants de l’opposition quelle que soient les difficultés sur le chemin !

La C14 entend faciliter ta tâche d’électeur en présentant des listes communes comme tu l’as, toujours demandé. Ton combat, peuple togolais, a besoin de pression.

Et c’est ce à quoi la C14 t’appelle, à présent, en te demandant de mener avec elle le combat des élections locales pour baliser la voie à l’alternance au plus tard en 2020 !

Ensemble nous vaincrons !

Fait à Lomé, le 13 Mai 2019

Pour la Coalition C14

La Coordinatrice,

Brigitte Kafui ADJAMAGBO JOHNSON

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here