Les détenus dans l’affaire des incendies des marchés sont libres 21 février 2018

Les détenus dans l’affaire des incendies des marchés sont libres                                                                             21 février 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Hier, c’était les personnes arrêtées lors des manifestations de l’opposition, aujourd’hui, c’est au tour des détenus dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé de recouvrer leur liberté.

Leur libération fait partie des décisions prises à l’issue du premier jour de discussion entre le pouvoir de Lomé et son opposition sous la houlette du président ghanéen, Nana Akufo-Addo. En attendant la poursuite des discussions prévue pour vendredi 23 février à Lomé, le gouvernement exécute les décisions déjà prises.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« Nous venons d’apprendre que les camarades détenus dans l’affaire des incendies sont tous libérés. C’est chose faite après 5 ans passés en détention sans procès », a déclaré Apolinaire Attiley, garde du corps de Jean-Pierre Fabre et ex détenu dans cette affaire.

Les marchés de Kara et de Lomé, faut-il le rappeler, ont été brûlés en janvier 2013. Au lendemain de ces incendies, des présumés auteurs ont été présentés à la presse. Le jeune Mohamed Loum, présenté comme le principal cerveau de l’affaire a fait des déclarations accusant certains responsables de l’opposition, entrainant donc des inculpations et interpellations.

Depuis lors, ces personnes arrêtées dans cette nébuleuse affaire croupissent en prison sans procès. En tout cas, pour certains observateurs, cette affaire n’a pas encore dit toutes ses vérités.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.