Les dessous de la réinstallation de Mgr Kpodzro en Suède

Selon des informations confirmées par les premiers responsables de la Dynamique monseigneur Kpodzro (DMK), l’archevêque émérite de Lomé et son accompagnateur, réfugiés au Ghana depuis quelques mois, sont « exfiltrés » vers la Suède.

A LIRE AUSSI: Sérail: la grosse claque de l’UE et des USA à Agbéyomé

Leurs vies seraient en danger. Gilbert Bawara, proche collaborateur de Faure Gnassingbé dément toute volonté de nuire. D’ailleurs, il pense que monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro et son accompagnateur pouvaient rester tranquillement sur le territoire national. Pour lui, il s’agit tout simplement d’une réinstallation.

«Ce qu’on peut souhaiter pour un homme ou une femme d’un tel âge, c’est qu’il reste dans son milieu naturel, qu’il se réveille auprès des siens, qu’il puisse se balader tranquillement dans la ville de Lomé. En avril 2020, s’il y avait une volonté d’inquiéter l’archevêque émérite, cela aurait été fait. Et pourtant, Il a été tranquillement conduit chez lui», a affirmé Gilbert Bawara.

A LIRE AUSSI: Palais de Lomé: Talon, Reckya et la mallette d’argent qui crée la tension

Pour avoir été fonctionnaire des Nations unies, monsieur Bawara explique cette réinstallation par deux raisons essentielles. « Lorsque vous êtes demandeur d’asile ou réfugié dans un pays et que vous ne respectez pas les conditions imposées par les autorités locales, ceux-ci peuvent exprimer le désir de vous transférer ailleurs.

D’un autre côté, il est possible que les personnes concernées fassent une demande de réinstallations», a affirmé le ministre de la Fonction publique.

Togo Matin No 897


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.