Les députés ratifient l’accord de création d’une zone de libre-échange en Afrique

65

Le Togo fait partie dorénavant de la dizaine de pays ayant ratifié l’accord relatif à la création de la zone de libre-échange continentale signé à Kigali au Rwanda en mars dernier au cours du sommet extraordinaire de l’Union africain.

Ce jeudi 6 décembre 2018, le Togo ratifie l’accord créant une zone de libre-échange continentale, devenant ainsi le 13ième à le faire. « Cette ratification permettra au Togo de profiter des opportunités qu’offre cette vaste zone commerciale en matière d’investissements et de libéralisation du commerce », précise Bernadette Legzim-Balouki, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé.

La Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECA) est un projet ambitieux qui veut éliminer les droits de douanes, ce qui favorisera le commerce intra-africain à hauteur de 60% à l’horizon 2022.

Beaucoup de pays ne l’ont pas encore ratifié. « Ce jour est historique. Après Addis-Abeba en 1963, Abuja en 1991, Durban en 2002, Kigali marque une nouvelle étape dans notre marche vers plus d’intégration », s’enthousiasmait le Tchadien Moussa Faki, le président de la Commission de l’Union peu après l’adoption de la ZLECA ; avant de rajouter : « Nous avons plus de quarante pays qui ont accepté de signer l’accord sur la zone de libre-échange, nous pouvons être fiers du travail accompli ». Mais aujourd’hui sur 55 Etats, seuls 13 l’ont ratifié.

Si la création de cette zone de libre-échange a pour objectif de supprimer « la balkanisation et… créer un marché unifié allant d’Alger au Cap, de Praia à Djibouti » comme l’a si bien souligné le président Nigérien Mahamadou Issoufou, elle rencontre des obstacles dans sa mise en œuvre. Ce qui en fait n’est pas une surprise. Les réticences de l’Afrique du Sud et l’absence du Nigeria, première économie de l’Afrique, expliquent cette difficulté. Son entrée en vigueur fixée en janvier 2019 reste pour le moment hypothétique.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here