Les députés approuvent le budget 2021 fortement orienté vers le social

Les députés approuvent le budget 2021 fortement orienté vers le social

(Togo Officiel) – Les parlementaires ont voté ce vendredi 18 décembre 2020, à l’unanimité, la loi de finances, exercice 2021, validant ainsi, le 1er budget-programme dans l’histoire du Togo.

Le budget 2021, à forte teneur sociale, s’équilibre en ressources et en charges à « 1521,6 milliards Fcfa, en léger recul par rapport à l’exercice 2020, tandis que les recettes budgétaires s’établissent à 839,6 milliards et que les dépenses budgétaires se chiffrent à 1120,4 milliards FCFA », a précisé Sani Yaya, le Ministre de l’économie et des finances.

Si la Loi de Finances 2021 est adoptée dans un contexte de crise particulier, lié à la Covid-19 qui n’a épargné aucun pays et où le Togo a été exposé à un grand choc, il faut relever que certaines mesures de riposte, notamment économiques, fiscales et sociales ont permis à l’économie du pays d’Afrique de l’Ouest d’être résiliente. Elle a enregistré une croissance de 0,7% tandis que les perspectives pour 2021 semblent très rassurantes et permettent de tabler sur une croissance de 4,7% dans l’hypothèse d’une rapide maîtrise de la pandémie.

Alors que les indicateurs macroéconomiques du pays sont au vert, avec un cadre stable et un taux d’endettement en dessous de la barre des 70%, la norme communautaire, le pays s’orientera davantage vers le social auquel il consacre 445,1 milliards FCFA contre 401,7 milliards FCFA en 2020, soit une hausse de 10, 8 %.

Les autres grandes masses budgétaires

L’agriculture, l’agro-industrie, principal pourvoyeur d’emplois et crédité d’une contribution de 40% au PIB se voit allouer 65,7 milliards FCFA au moment où 9 milliards FCFA seront réservés aux pistes rurales en 2021, avec pour ambition de faciliter l’accès des producteurs et des populations rurales aux marchés et aux infrastructures de base de santé et d’éducation.

Les détails du budget alloué aux secteurs sociaux se déclinent comme suit : 77,9 milliards FCFA pour la santé et 195,5 milliards FCFA pour l’éducation.

S’agissant du numérique dont la contribution devrait être significative aux différentes actions gouvernementales (e-administration, informatisation du casier judiciaire, identification biométrique, entre autres), 25,5 milliards vont lui être consacrés. Les secteurs de l’eau et de l’énergie s’en tirent avec 65,9 milliards francs CFA.

Le pays qui va expérimenter la loi de programmation militaire, prévoit pour la défense et la sécurité, une allocation budgétaire de 82,5 milliards FCFA en 2021.

Une Loi de Finances incitative

La mesure incitative fiscale au renouvellement du parc automobile est reconduite, avec le maintien des exonérations (partielle ou totale selon la catégorie) de droits de douanes et de TVA sur les véhicules neufs.

En outre, « l’effort est maintenu en faveur du secteur privé au travers la réduction des droits d’enregistrement et d’immatriculation de 5% à 1,5%. De même, le plancher de la taxe professionnelle unique (TPU) du régime déclaratif est réduit en faveur des jeunes entrepreneurs », indique le compte officiel du ministère togolais de l’Economie et des Finances.

Dans le même souffle, « le plancher de la taxe professionnelle unique (TPU) du régime déclaratif est réduit en faveur des jeunes entrepreneurs », indique-t-on au ministère dont le portefeuille est conservé par Sani Yaya pour alléger les charges fiscales qui pèsent sur les jeunes entrepreneurs.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.