Les contre-vérités d’Améganvi et le double langage de l’ANC démontés, les discours anti-rassembleurs du candidat Jean Eklou exposés

60

La CDPA, au nom de la C14, a tenu à répondre à l’accusation publique de l’ANC relative aux négociations politiques qui avaient été conclues au sein des conseillers municipaux de l’opposition élus (lors du scrutin du 30 juin 2019), en prévision de l’élection des maires.

« Durant l’élection des instances dirigeantes à la mairie dans le Golfe 5 mercredi dernier, les conseillers municipaux de la CDPA et de l’UDS-Togo (deux partis membres de la Coalition C14) ont voté pour le conseiller municipal d’UNIR, Kossi Aboka », avait vigoureusement dénoncé ce jeudi 12 septembre, chez nos confrères de « Radio Victoire », Me Isabelle Ameganvi de l’ANC. Une déclaration qui entretient une vive polémique sur les réseaux sociaux depuis 48h. Polémique qu’a tenté de désamorcer ce 13 septembre, toujours sur « Radio Victoire », Pierre Akoété Nougblega (tête de liste de la CDPA dans le Golfe 5), désormais 1er adjoint au maire Aboka dans le Golfe 5.

23 conseillers municipaux ont élu le 11 septembre 2019 le maire et ses adjoints dans le Golfe 5. Deux conseillers étaient en lice : Kossi Aboka de l’UNIR et Jean Eklou de l’ANC (responsable de la jeunesse de ce parti). Au finish, M. Aboka l’a emporté avec 16 voix contre 6 pour le sieur Eklou. Les résultats de ce vote sont « assimilables à de la traîtrise politique » aux yeux de l’ANC, au regard du vivier de voix dont disposait l’opposition dans cette commune : 05 pour l’ANC, 02 pour la C14, et 1 respectivement pour les formations que sont l’UFC, le NET et le MPDD.

« Personne ne peut situer à quel niveau s’est produite la défaillance dans le report mécanique de voix dont devait bénéficier Jean Eklou », se dédouane le militant de la CDPA Nougblega, s’interrogeant aussi sur le fait que le candidat n’ait pas obtenu au moins les 07 voix provenant de l’ANC et de la CDPA !

Mais les choses n’ont pas été aussi simples avant ce vote, informe Pierre Nougblega. « Si le principe de la candidature de M. Eklou à la mairie du Golfe 5 était acquis pour l’opposition dans la zone, il y a eu des faits et gestes de l’intéressé qui n’ont pas plaidé en sa faveur », souligne P. Nougblega. Comme ses propos lâchés au cours d’une réunion politique, propos dans lesquels il se « vantait que son parti, avec des candidats allogènes, a été crédité d’un bon score devant des concurrents autochtones », rapporte M. Nougblega. Des propos qui ont « davantage refroidi le penchant politique que pouvaient avoir les autres conseillers municipaux pour le candidat de l’ANC », assure le militant Nougblega. « D’autant plus qu’au soir de nos tractations et marchandages en faveur de la candidature ANC auprès de différents partis d’opposition, on pouvait conclure que l’UFC voterait contre, le NET contre, l’indépendant ’Miantokpoelawoè’ contre, l’indépendant de la liste ’Gakli Emergent’ étant aussi demeurée sceptique vis-à-vis de Jean Eklou », détaille A. P. Nougblega, membre de la CDPA depuis 30 ans.

Un récit et un recadrage derrière lesquels ce dirigeant de la CDPA a vivement condamné la sortie médiatique et accusatrice de Me Isabelle Ameganvi, en souhaitant que tout prochain différend dans l’opposition soit réglé en off. En prévision du scrutin de 2020, précise-t-il. Et d’ajouter qu’il est grand temps que « cesse la permanente boulimie et le double langage de l’ANC dans les négociations politiques en terre togolaise ». « Dans le Golfe 7, l’UNIR et l’ANC sont parvenus à un consensus pour la mise en place de l’équipe dirigeante de cette mairie, personne n’y a crié au loup. Pourquoi en fait-on pareil dans le Golfe 5 ? », critique ce leader politique.

Après ce cuisant échec au sortir du vote pour le poste de maire, J. Eklou ne se positionnera pas pour celui d’adjoint. Ce qu’a choisi de faire, au contraire, P. Nougblega qui a été élu 1er adjoint au maire Aboka. La mairie du Golfe 5 sera donc dirigée par les partis ou coalition UNIR, C14, NET et UFC. La commune du Golfe 5 couvre 46 villages d’Aflao Sagbado et Gakli. En tant que chef du Comité de développement de ces villages depuis plusieurs années, le sieur Nougblega promet que la nouvelle mairie va mettre l’accent prioritairement sur l’éducation, comme premiers chantiers.

Akoyi A. & E. G.

Alome.com

N.B : Titre retouché

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here