Les chefs traditionnels désormais équipés sur la gestion des problèmes de litiges

96


Plus d’une centaine de chefs traditionnels de la préfecture du Golfe se sont retrouvés à Lomé dans le cadre d’un atelier de formation de deux jours placé sous le thème : « Place, rôle et comportement des chefs traditionnels dans la cité ».

L’objectif de cet atelier initié par la préfecture du Golfe avec la délégation spéciale, est d’outiller les garants des us et coutumes du Togo sur les textes organiques et réglementaires ayant trait à la gouvernance coutumière.

Selon Togbui Dzidzoli Detu X, président des chefs traditionnels du Grand Lomé, les règles qui régissent la chefferie traditionnelle au Togo sont méconnues. A cela viennent s’ajouter les problèmes d’intronisation qui génèrent toujours des conflits dans certains villages. Pour lui, il faut donc se fier aux dispositions règlementaires prévues pour de pareilles situations.

« Nous devons nous fier fondamentalement aujourd’hui aux dispositions réglementaires qui sont prévues pour régler tous les cas conflictuels que nous pouvons rencontrer dans la désignation des chefs traditionnels », a-t-il déclaré.

Komlan Agbotsè, préfet du Golfe, rejoint les propos les propos de Togbui Togbui Dzidzoli Detu X en ces termes : « Il faudra que les chefs traditionnels assument leur rôle dans le concret, ils doivent savoir les règles qui régissent leur trône. L’Etat est régi par une loi, c’est pourquoi nous avons jugé bon que l’atelier est le bienvenu pour les chefs traditionnels. Ça va leur permettre de bien faire leur travail et nous aider aussi, parce que la plupart des jugements passent par eux », a-t-il ajouté.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here