Les cérémonies de veuvage désormais symboliques pour 24 heures dans les Lacs

Le veuvage, cette cérémonie coutumière qui expose la femme à des pratiques déshonorantes une fois le mari décédé, prendra 24 heures cette fois-ci dans les Lacs. C’était au cours d’une cérémonie tenue jeudi dernier à la mairie de la ville d’Aného en présence des autorités traditionnelles et administrative à la faveur d’un projet de l’OGN ALAFIA qui lutte pour combattre le phénomène sur le contient.

Togbui Ahuawoto Zankli Lawson VIII et Nana Anè Ohiniko Quam Dessou XV, tous les deux chefs traditionnels de la ville d’Aného ont, au cours d’une cérémonie, modernisé les cérémonies de veuvage dans les Lacs, mettant ainsi fin à des pratiques avilissantes liées à ce rite.

« Nous confirmons et réaffirmons solennellement et publiquement ce 28 décembre que les rites de veuvage à l’égard de la femme dans la préfecture des Lacs sont définitivement humanisés et ne dépasseront plus 24 heures », ont-ils déclaré.

« Eradiquer les pratiques coutumières de veuvage », ce projet initié en juin 2016 par l’ONG ALAFIA dans les Lacs a conduit à cette décision. L’ONG ALAFIA est soutenu dans ce projet par l’ambassade des Etats-Unis au Togo.

Les deux chefs traditionnels ne comptent pas s’arrêter à ce seul stade. Ils ont également annoncé qu’en vue d’une éradication d’autres formes de pratiques, toujours en cours dans le milieu, les dispositions seront prises ensemble avec les us et coutumes des Lacs.

Tatey Adjovi, présidente de l’ONG ALAFIA, s’est félicité du résultat. Elle envisage de poursuivre le projet dans d’autres contrées du pays.

Pour rappel le projet est en sa phase pilote dans le Dankpen.

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.