Les activités des pêcheurs perturbées par l’érosion sur les côtes togolaises

156

Les activités des pêcheurs perturbées par l’érosion sur les côtes togolaises

L’érosion côtière n’est pas un phénomène nouveau sur les côtes togolaises. Cependant, elle prend de l’ampleur depuis quelques temps. Selon les océanologues, à peu près cinq à dix mètres de terre s’en vont à l’océan chaque année. Non seulement des villages entiers sont menacés mais aussi la vie des milliers de populations qui ne vivent que de la pêche est menacée.

Due au réchauffement climatique à la base de la hausse du niveau de la mer, l’érosion côtière est devenue un réel danger environnemental et social majeur en Afrique de l’Ouest. En effet, l’action continuelle des vents et des vagues fait disparaître de larges bandes de sable côtières à une vitesse vertigineuse. La Banque mondiale et la France constituent un soutien de taille pour le Togo dans la lutte contre ce phénomène.

Le petit village de pêcheurs d’Agbekope, sur la côte togolaise, est particulièrement menacé. « Plusieurs maisons à plusieurs étages se sont déjà effondrées et notre cimetière a également été touché. Nous avons dû exhumer 47 corps et les convoyer vers le cimetière de Baguida », a confié le chef du village, Jean-Dolayi Duevi à l’Agence Française de Presse (AFP). En outre, le nouveau port de pêche en construction pourrait également aggraver la situation en précipitant l’érosion et en repoussant les bancs de poissons plus au large.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here