Les acteurs évaluent la performance des réformes des finances publiques à fin juin 2018

17
Les acteurs évaluent la performance des réformes des finances publiques à fin juin 2018


Un atelier sur la revue de la performance du plan d’action de la réforme et de la gestion des finances publiques (PA-RGFP 2018) a été officiellement lancé mercredi à Lomé par le ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

Cette rencontre d’après les experts, va permettre d’évaluer la performance des réformes des finances publiques à fin juin 2018, d’identifier les forces et faiblesses, puis de prendre des dispositions pour améliorer la mise en œuvre desdites réformes avant la fin de l’année. Il va aussi permettre de faire ressortir le niveau de réalisation des activités programmées pour le premier semestre de l’année en court en lien avec les réformes validées en avril 2018 pour la période 2018-2020 et les plans de travail du budget annuel (PTBA 2018).

Prennent part à cette rencontre de trois (3) jours, des cadres des institutions de l’État, des départements ministériels, des universités publiques ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers du Togo, des syndicats et des organisations de la société civile.

« La présente revue à mi-parcours de l’année 2018 va permettre d’évaluer le plan d’action de la réforme de la gestion des finances publiques. Elle nous permettra également d’évaluer la performance des réformes des finances publiques à la fin du mois de juin 2018 », a indiqué le Secrétaire permanent pour le suivi des politiques de réformes et des programmes financiers, Mongo Aharh-Kpessou. Il s’agira également d’identifier les forces et faiblesses de ces réformes et décider des mesures correctives à prendre pour améliorer les résultats à la fin de l’année 2018.

17e du genre, cette revue porte sur six (6) programmes. Il s’agit entre autres du pilotage et du soutien du plan d’action de la réforme de la gestion des finances publiques, la mobilisation et gestion des ressources financières, la planification et gestion budgétaire de l’État, la gestion du patrimoine et la sauvegarde des intérêts de l’État, la sécurisation des deniers publics et la décentralisation financière.

« Le chantier des réformes est vaste, mais il avance. En effet les réformes en cours d’exécution ont permis d’améliorer la performance économique de notre pays au cours de ces dernières années, mais beaucoup de choses restent à faire. L’exécution du plan national de développement (PDN) adopté par le Gouvernement a démarré et va booster l’économie togolaise », a ajouté Aharh-Kpessou.

Il faut noter que l’organisation des revues pour l’exercice 2018, a connu un retard dû, d’après les responsables du ministère de l’Économie et des Finances, aux travaux d’actualisation des budgets programmes des ministères et institutions pour la période 2019-2021.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here