Les acquis du 19 août 2017, selon Prof Kuakuvi Magloire

116
les-acquis-du-19-aout-2017-selon-prof-kuakuvi-magloire

Hier lundi 19 août 2019, tout le peuple togolais s’est encore souvenu de la grande manifestation synchronisée du Parti National Panafricain (PNP) contre le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé. C’était un soulèvement populaire tant à Lomé que dans les grandes villes du pays et dans la diaspora.

Intervenant lundi sur les ondes de la radio Nana FM, Professeur Kuakuvi Magloire a fait l’état des lieux des changements apportés par le parti de Tikpi Atchadam au sein de landerneau politique togolaise.

L’universitaire estime que l’entrée en scène du natif Kparatao a changé la donne politique togolaise caractérisée par un confort du régime RPT-UNIR vis-à-vis de l’opposition. Pour le Philosophe togolais, Tikpi Atchadam a tout simplement donné un autre format à la lutte pour l’alternance politique que menaient les Togolais depuis quelques décennies déjà.

« Le pouvoir était tranquille et paisible en pensant qu’il avait gagné la partie, qu’il maîtrisait tout, voilà qu’émerge brusquement un parti politique qui change la donne. Mais le mal est déjà arrivé. Maintenant il faut tout faire pour le contenir, mais on ne peut pas dire que la quête légitime des libertés de parole et des libertés d’action dans un pays doit être considérée comme un mal », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « Nous l’avons vu avec les élections des conseils municipaux. Tous les candidats ont démontré à suffisance qu’après 59 ans d’indépendance, beaucoup de travail restent à faire dans le pays. Et pour le faire, si le parti unique n’a pas pu le faire, il faut nécessairement le multipartisme ».

Professeur Kuakuvi Magloire regrette le fait que le régime passe par tous les moyens pour décapiter ce parti à l’emblème du cheval.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here