Les 7 éléments que Pascal Edoh Agbové retient des marches du PNP

185

Pascal Edoh Agbové, acteur de la société civile togolaise, a étudié les marches synchronisées du Parti national panafricain réprimées dont le bilan fait au moins deux morts. Il en tire sept leçons essentielles.

Que faut-il retenir des marches du samedi 19 août 2017 réprimées dans le sang ? Pascal Edoh Agbové en donne son idée en sept éléments clés selon lui.

1- Le peuple a besoin d’un nouveau Leader Politique pour mener sa lutte d’obtention des réformes car il est certain que les manifestants du 19 août ne sont pas tous des membres du parti PNP ;

2- La forte mobilisation de la population pour cette manifestation est un signe fort que la majorité des togolais veut les réformes ayant toujours suscité des débats politiques ;

3- Les marches peuvent et sont un puissant moyen de pression sur le pouvoir vu les sorties médiatiques des Ministres à la veille de la marche du 19 août 2017 ;

4- La commission de réflexion sur les réformes doit prendre en compte cette manifestation publique pour conclure rapidement son rapport en proposant des réformes consensuelles dans l’intérêt supérieur de la population ;

5- La nécessité pour les élus à l’assemblée nationale de prendre la question des réformes au sérieux afin de prendre des mesures appropriées conformément aux aspirations du peuple ;

6- La nécessité pour le gouvernement de prendre des mesures adéquates pour bien encadrer les manifestations publiques au lieu de procéder à certaines interdictions devant entraîner des troubles sociopolitiques et des pertes en vies humaines ;

7- La nécessité pour les citoyens manifestants d’éviter toutes formes de violences même en cas de provocation.

Il ajoute qu’il ne s’agit là qu’ « une réflexion citoyenne pour engager un lendemain meilleur ».

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here