L’enfer des ouvriers togolais dans les entreprises chinoises 15 février 2018

173

L’enfer des ouvriers togolais dans les entreprises chinoises                                                                             15 février 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

La situation des ouvriers togolais au sein de la société chinoise China Road and Bridge Corporation préoccupe vivement le Mouvement Martin Luther King (MMLK) qui dans un communiqué dont nous avons copie, dénonce leur asservissement.

A en croire le MMLK, les ouvriers togolais engagés par les chinois sur les chantiers subissent de mauvais traitements. Ceux affectés de Lomé à Noepé ou de Kara à Noepé sont privés de logement, de transport. Contrairement aux ouvriers togolais laissés pour compte, les chinois mènent une vie princière. Sur le chantier, ces derniers ont accès de nouveaux équipements de travail.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« Le bout du tunnel n’est pas de si proche si nous continuons de laisser le boulevard aux oppresseurs qui humilient au quotidien les Togolais devant le regard impuissant des garants des lois sociales », déplore le Mouvement.

Au regard de la situation, « la Voix des sans voix » exige une rupture de contrat entre la China Road and Bridge corporation et le cabinet de Gestion des Ressources Humaine-GRH-CONSULT à Lomé et la NOVASPACE à Kara.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here