Le Togolais Edem Adjamagbo « digitalise le cash » en Afrique

Après ses études supérieures en France, il est rentré au Togo pour mettre l’expertise acquise au service du développement. Les solutions de paiement qu’il a mises sur le marché enregistrent du succès et lui valent la confiance de nombreuses entreprises.

Edem Adjamagbo (photo) est un entrepreneur technologique togolais. Ingénieur en informatique décisionnelle, il est diplômé de l’école Polytech de Nantes en France. En 2014, il a fondé la fintech Semoa Group dont il est également le président-directeur général.

Semoa Group conçoit et développe des systèmes de paiement innovants adaptés au contexte socioéconomique africain. L’objectif que s’est fixé Edem Adjamagbo est de « digitaliser le cash et booster l’e-commerce sur un continent en pleine mutation numérique », puis de « se positionner comme une alternative à la carte bancaire et au mobile money ».

Semoa Group a commencé ses activités avec une simple plateforme en ligne de transfert d’argent mobile vers l’Afrique, qui s’est diversifiée au fil des années et permet aujourd’hui aux clients de régler des factures. La start-up propose déjà des bornes de paiements « Semoa Kiosque » à travers lesquelles les usagers peuvent régler leurs factures et éviter de longues files d’attente. Ils introduisent des espèces dans la borne, règlent leur facture et retirent la monnaie.

Les solutions développées par la société sont déjà utilisées par plusieurs entreprises comme Gozem, Ecobank, BMCE Capital, Moov Africa, la compagnie financière Cofina ou encore RMO Job Center.

Le parcours entrepreneurial d’Edem Adjamagbo a commencé en 2012 alors qu’il était encore étudiant. Il fonde cette année-là AEConsult, une société de conseil qui accompagne les entreprises dans les choix stratégiques numériques. Deux ans plus tard, quand il achève ses études et crée Semoa Group, il décide toutefois d’enrichir son expérience professionnelle en parallèle.

Il a travaillé en tant que consultant en business intelligence pour Sopra Steria, une entreprise qui aide ses clients à mener leur transformation digitale, comme consultant en business intelligence. Son retour en Afrique en 2016 s’est fait par le Congo où il a occupé le poste de chef de projet de la Grande école du numérique du Congo (GENC). Depuis 2018, il est formateur vacataire à l’université de Lomé en parallèle à ses activités entrepreneuriales. Il a été récompensé à plusieurs occasions, notamment en 2018 quand il a reçu le prix de l’entrepreneur de la diaspora et le prix Fintech Africa of the Year.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.