Le Togo veut être médiateur entre Bamako et Abidjan

Le Togo a accepté lundi, de servir de médiateur à un dialogue pour résoudre la question des 49 soldats ivoiriens qui ont été arrêtés à l’aéroport de Bamako le 10 juillet dernier.

Le colonel Assimi Goïta s’est dit prêt, dans un esprit de bonnes relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire, à œuvrer pour régler le différend, y compris par la voie diplomatique. Il a déclaré que cela serait dans le strict respect de la souveraineté du Mali.

Dans le week-end, l’ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Kigbafori Soro a fait cette suggestion, mais un communiqué officiel lundi a déclaré que le Col Goïta souhaitait que le Togo dirige une mission entre les deux pays pour aider à résoudre la situation.

Cela fait suite à un entretien sur des “questions d’intérêt commun” avec le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey. Ce dernier a également confirmé la disponibilité de Lomé pour jouer ce rôle.

La Côte d’Ivoire, quant à elle, a appelé à la libération immédiate de ses soldats qui, selon elle, ont été injustement arrêtés, mais que le Mali a déclaré considérer comme des mercenaires.

Le pays d’Alassane Ouattara soutient que ses soldats étaient au Mali pour soutenir la mission de l’ONU, connue sous le nom de Minusma, dans le cadre d’un contrat convenu entre les deux pays.

Source : icilome.com