Le Togo s’organise pour une meilleure gestion de la migration professionnelle

37

Le ministère de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative se lance dans la formation des acteurs pouvant aider  le gouvernement togolais à faire face aux enjeux et défis de la migration professionnelle. Depuis mardi, il forme à Lomé des experts sur la gestion de la migration et les statistiques de la migration de travail. La session est organisée avec l’appui des partenaires financiers et techniques. Elle permettra la mise en œuvre d’une stratégie de migration professionnelle.

L’atelier s’inscrit dans le cadre du projet de « soutien à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l’Ouest ».

Financé par l’Union Européenne et la CEDEAO, le projet est mis en œuvre par l’Organisation Internationale pour les Migrations, le Centre international pour le développement des politiques migratoires  et l’Organisation internationale du Travail.

Il a pour objectif d’optimiser le potentiel de développement de la libre circulation des personnes et de la migration en Afrique de l’Ouest.

Dans le cadre du projet, l’assistance technique Demand Driven Facility (DDF) pour les institutions nationales a été conçue pour offrir une assistance technique adaptée aux besoins des Etats membres de la CEDEAO et de la Mauritanie sur les thématiques de gestion de frontières, de la traite des personnes, de la migration de main d’œuvre et des politiques afférentes.

C’est dans cette logique que le Togo à travers le ministère en charge de la fonction publique organise un tel atelier après avoir soumis une demande d’assistance technique sur la thématique de la migration de main d’œuvre.

L’idée, selon le Secrétaire général du ministère de la fonction publique, Assih Atissim est d’amener les acteurs à mieux maitriser les outils et mécanismes de migration professionnelle.

Pendant quatre jours, les participants vont se pencher sur l’opérationnalisation du plan d’actions stratégique, la régulation de la migration de travail, les réalités de collecte et de traitement des statistiques de migration de travail en Afrique de l’Ouest, la conception d’un outil modèle de collecte des statistiques du travail au Togo et enfin l’harmonisation des compréhensions sur les indicateurs d’effet et d’impact.

Ils sont conviés à prêter main forte au gouvernement dans la gestion des migrations professionnelles illégales.

« Vous allez améliorer vos connaissances et pratiques, afin d’aider le gouvernement à faire face aux enjeux et défis de la migration professionnelle tels que la migration professionnelle irrégulière, la traite aux fins d’exploitation économique, le travail forcé, la maitrise et la régulation des flux de main-d’œuvre et la protection des travailleurs migrants », a ajouté M. Assih à l’ouverture des travaux.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here