Le Togo conserve son attractivité

Le Groupe de la Banque mondiale vient de publier son rapport annuel ‘Doing business 2018’, un indice de la facilité des affaires dans 190 pays

Cette 15e édition mesure les régulations favorables et défavorables à l’activité commerciale.

Doing Business présente des indicateurs quantitatifs sur la régulation des affaires ainsi que sur la protection des droits de propriété de 190 économies – de l’Afghanistan au Zimbabwe.

Doing Business mesure les réglementations concernant 11 domaines du cycle de vie d’une entreprise : création d’entreprise, octroi de permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité.

Les indicateurs sont utilisés pour analyser les résultats économiques et identifier les meilleures réformes de la réglementation des affaires, en fonction de l’endroit et de l’objectif.

L’édition 2018 souligne un recul du Togo qui a perdu 2 points (156e place contre 154e l’année dernière). Il reste devant le Cameroun, le Gabon, l’Ethiopie et l’Algérie.

Rien de tragique cependant. Les évaluations sont réalisées de façon globale. Ainsi la Belgique perd dix places sans que cela remette fondamentalement en cause ses performances économiques.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.