Le supplice des locataires à Lomé 21 juillet 2017

94

Le supplice des locataires à Lomé                                                                             21 juillet 2017
Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
Au Togo, la location est un véritable parcours de combattant pour les populations. C’est un secret de polichinelle et malgré cela, le secteur est laissé pour compte.

Le logement est un droit fondamental pour tout être humain. Un droit acquis soit par propriété, soit par location ou bail. Sous d’autres cieux, la promotion, la protection et la défense de ce droit sont assurées et garanties par l ‘État. Ce qui n’est pas malheureusement le cas au Togo.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Depuis un moment, les togolais assistent impuissants à la fixation anarchique des loyers et une exagération des montants de cautionnement par les propriétaires de maison. Le constat vient du Mouvement Martin Luther King (MMlk) qui trouve que ces derniers se préoccupent uniquement de leurs intérêts et leur désir immodéré de tirer excessivement profit à être généré à eux par leur propriété immobilière.

« L’autre aspect qui indigne et mécontente plus d’un, est aussi l’augmentation irrégulière et abusive des loyers selon les humeurs de ces propriétaires véreux, cupides et avides. Par défaut de réglementation officielle, les taux varient et en l’espace de cinq à dix ans, l’augmentation peut dépasser la moitié du loyer principal (plus de 50%), une véritable flambée sans précédent », indique un communiqué du Mouvement.

De leur côté, les propriétaires de maison évoquent la cherté des matériaux de construction, pourtant certaines maisons ont été construites dans les années antérieures où les matériaux de construction sont acquis à un prix dérisoire.

Pour le Mouvement du pasteur Edoh Komi, il est temps que le gouvernement tape du poing sur la table : « Le MMLK appelle le gouvernement à agir maintenant pour éviter les réactions fracassantes jusqu’ ici contenues par les locataires », poursuit le communiqué.

Tout en espérant que le nouveau code foncier prenne en compte les préoccupations relatives au contrat de bail et de loyers, l’association de défense des droits de l’homme exhorte les propriétaires de maison à faire preuve d’humanisme.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here