Le stade municipal de Lomé hors norme : Le Togo risque des sanctions

96


Malgré les travaux de rénovation, le stade municipal de Lomé n’est pas toujours aux normes de la Confédération africaine de football (CAF). La faîtière continentale saisit la Fédération togolaise de football dans ce sens.

Dans le courrier que le Secrétaire général adjoint de la CAF, Anthony Baffoe, a adressé à celui de la FTF, Pierre Lamadokou, plusieurs manquement sont pointés du doigt.

Il s’agit en effet, d’absence d’une licence de la FIFA du gazon synthétique, mauvais état de la pelouse, absence des zones d’échauffement, absence des bancs de touche à 14 sièges, absence de sièges individuels et numérotés pour les spectateurs, entre autres.

Il y a également absence d’une infirmerie pour les joueurs et les officiels, de signes des portails de sortie de stade, d’un système de comptage mécanique, d’un Centre opérationnel de site (COS), d’un système de haut-parleurs, d’installations sanitaires propres et hygiéniques pour les spectateurs des deux sexes et handicapés…

L’AS Togo Port de Lomé risque de ne plus jouer ses matches de poule de la Ligue africaine des champions à domicile si aucune solution n’est trouvée aux problèmes soulevés par les experts de la CAF.

« Prière noter qu’afin de jouer des matches des compétitions de la CAF dans ce stade, les points-ci-dessus doivent être adressés le 1er juillet 2018 au plus tard. Vous êtres requis de demander une visite d’inspection de ce stade qui sera entièrement prise en charge par votre fédération », précise la correspondance.

Pourtant, le plus vieux stade du Togo a subi une certaine rénovation il y a quelques mois seulement.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here