Le régime de Faure montre des signes avant-coureurs de sa chute, selon Tchatikpi


Le meeting a commencé au point de chute (carrefour de l’église des Assemblée de Dieu de Dzifa-Kpota) de la marche de ce samedi. Tour à tour, les responsables de la Coalition des 14 défilent devant l’immense foule pour expliquer la situation politique dans le pays.

Le Conseiller au bureau du Parti national panafricain (PNP), Ouro-Dzikpa Tchatikpi a rappelé ce qui s’est passé jeudi dernier à Agoè-Zongo, avec des course-poursuites entre manifestants qui veulent rallier la marche à Bè-Gakpoto et les forces de l’ordre qui qui les ont empêchés en tirant des grenades lacrymogènes jusque dans les établissements scolaires, faisant des victimes parmi des élèves.

« Tout ce qui s’est passé au niveau de Sokodé, de Kparatao, d’Agoè-Zongo dans les établissements où les enfants ont suffoqué est déplorable. On ne peut pas faire une guerre contre sa population qui manifeste à main nue. Alors tout ce qui se passe ces derniers temps en terme de manœuvres dilatoires, de répressions, d’exactions, de brimades sont les signes avant-coureurs d’une chute vertigineuse d’un régime dictatorial », a déclaré le Conseiller du PNP.

Pour ce dernier, le régime doit tirer deux conséquences à propos de la situation actuelle dans le pays. « Le régime doit noter qu’en aucun cas, nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Le régime doit boire le vin des réformes constitutionnelles jusqu’à la lie », a-t-il indiqué.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.