Le processus judiciaire enclenché contre Agbéyomé Kodjo

L’opposant arrivé officiellement (selon la CENI et la Cour constitutionnelle) en seconde position à l’issue du premier tour de la dernière élection présidentielle est convoqué, « pour les nécessités d’une enquête judiciaire », au Service central de recherche et d’investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie nationale à Lomé. Le rendez-vous est fixé à ce mercredi 1er avril 2020.

Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo conteste la réélection dès le premier tour du scrutin présidentiel du samedi 22 février dernier. Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat sortant, en sort victorieux avec un peu plus de 70% si l’on en croit les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle. Ce résultat, selon le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), arrivé deuxième, très loin du candidat de l’Union pour la République (UNIR), provient d’une mascarade, d’une manipulation des chiffres.

En effet, l’ancien Premier ministre, soutenu par une partie de l’opposition et surtout par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro à travers une dynamique qui porte le nom de l’archevêque émérite de Lomé, crie au vol, aux fraudes massives orchestrées par le parti au pouvoir depuis plus d’-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.