Le prétendu Apôtre de Dieu Gabriel Kokou Doufle est derrière les barreaux pour plusieurs chefs d’accusations

Trouble à l’ordre public, harcèlements sexuels, viols sur des fidèles, séquestration, sédition, diffamation, telles sont les charges retenues contre la personne de Gabriel Kokou Doufle, le premier responsable d’une organisation religieuse dénommée « Montagne de Sainteté ». L’homme qu’on qualifie de « gourou », croupit depuis mercredi dans les geôles de la prison civile de Lomé .

Nous publions en février dernier, l’alerte du Pasteur Kossi Habib Barth Afolabi, Directeur de publication du magazine Maranatha sur un drame politico-religieux en cours sur le territoire togolais, précisément à Djagblé et à Assrama. Deux localités qui respectivement hébergent deux camps de concentration tenus par celui-là qui se dit « Apôtre de Dieu » en la personne de Gabriel Kokou Doufle.

Sur les deux sites, les fidèles vivent en communauté sous l’emprise d’une prophétie selon laquelle, Jésus-Christ reviendrait à partir du Togo pour son retour sur terre annoncé il y a 2000 ans. Malheureusement les adeptes de cette « secte » vont devoir encore attendre car leur « éclaireur » est derrière les barreaux.

Sieur Gabriel Kokou Doufle, a été appréhendé la semaine dernière selon les informations, par les fo-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.