Le président du CNJ dans la droite ligne du PND

57

Réélu à la tête du Conseil national de la jeunesse (CNJ) pour un second mandat d’une durée de trois ans, Régis Batchassi promet s’employer pour que les objectifs de création d’emplois des jeunes contenus dans le Plan national de développement (PND) soient atteints.

Le président du Conseil national de la jeunesse inscrit son second mandat dans les perspectives du Plan national de développement. Ce programme quinquennal (2018-2022), désormais le document de référence du gouvernement togolais, veut permettre la création de 500.000 emplois pour les jeunes.

Une mission que Régis Batchassa compte réaliser au cours des trois prochaines années d’autant plus que le CNJ semble retrouver sa sérénité. En effet, « La tenue successive des élections régulières renforce notre gouvernance démocratique et institutionnelle et nous offre les meilleurs moyens pour renforcer notre crédibilité auprès des partenaires techniques et financiers et ainsi que du gouvernement », relève celui qui est élu à a tête d’un bureau de 14 membres.

Le Conseil national de la jeunesse créé en 2009 peine à ratisser large parce qu’il est souvent utilisé par le pouvoir en place pour ses besoins. En clair, il n’est pas représentatif, lui reproche-t-on généralement.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here