Le PND, ce plan de plus passé au crible par le Parti des Togolais

Le PND, ce plan de plus passé au crible par le Parti des Togolais

DSRP I, DSRP II, SCAPE, TPIAC (programme présidentiel), PUDC, la liste est longue. Ces programmes, dit-on, sont élaborés pour faire reculer la pauvreté et la misère et permettre aux populations togolaises de vivre dans le bonheur. Mais au bout du compte, le constat se révèle amer et regrettable. Ces plans, aussi colossaux que sont leurs financements, n’ont pas réussi à changer le quotidien des Togolais qui continuent par tirer le diable par la queue. En réalité, ils n’ont bénéficié qu’à leurs concepteurs. Aujourd’hui, à l’orée de l’élection présidentielle de 2020, on a cherché et trouvé le Plan national de développement (PND), lancé le 4 mars 2019 par Faure Gnassingbé. Un plan de plus, que le Parti des Togolais a passé à la loupe devant les professionnels des médias ce mardi.

A en croire Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais (la seule formation politique qui a pris sur elle de décortiquer ce PND vendu aux investisseurs à travers des voyages qui coûtent les yeux de la tête), les chances de réussite de ce programme sont très infimes. Pire, il va probablement subir le même sort que ces autres plans qui n’ont jamais rien apporté aux Togolais. Sa démonstration part de certains indicateurs, dans le pays, qui ne sont pas favorables à la réussite d’un tel plan.

Il y a d’abord le niveau de démocratie du pays. Selon le Parti des Togolais, le Togo est régenté par un régime autoritaire qui ne favorise pas l’éclosion des principes démocratiques. Il est le dernier au sein de la CEDEAO en matière de démocratie. En outre, quand on prend le rapport de 2018 sur l

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.