Le pétrole togolais, produit en catimini…

Sur l’exploitation du pétrole, monsieur Thomas Koumou disait: « le Togo a produit 9. 140 000 barils en 2013; 6. 901. 500 barils en 2014; 10. 735. 100 barils en 2015; et 15. 425. 900 barils en 2016 ».

En ce temps, ceux qui dirigent de force le Togo ont traité de tous les noms le président de veille économique.

Sur la chaîne Israëlienne, en toute docilité, le représentant de la junte en interview qui ne semblait ni surpris, ni scandalisé par cette annonce du journaliste s’est contenté de laisser couler et répondre gentiment aux questions confirmant que le Togo produit l’or noir.

Un journaliste togolais aurait fait cette révélation qu’il subirait le zèle inouï de ceux qui convoquent et font retirer les récépissés.

Dans ce pays nôtre, L’Alternative de Ferdinand Ayité a révélé le détournement du père et fils Adjakly de plus de 500 milliards. Réaction, condamnation du journal par une justice sous bottes et les Adjakly continuent de mener leur vie de Cresus s’assurant du règne de l’impunité, un quitus à continuer leurs opérations de siphonnage de l’économie du pays dans le registre, exportation du pétrole.

Et ces Adjakly ont trouvé des citoyens, des journalistes, pour les défendre comme nous savons si bien le faire contre quelques billets de banques. La dignité nous ayant quitté depuis belle lurette.

Quel citoyen aimant son pays peut cautionner de tels actes ?

Même pour tout l’or du monde, pour ceux qui peuvent vendre leurs géniteurs pour les privilèges d’un moment, faut il continuer à soutenir officiellement et officieusement un tel système ?

Que la providence veille.

Fabbi Kouassi

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.