Le pape compare Marie et Joseph à des migrants et appelle à la charité

Dans son homélie prononcée le 24 décembre, à la veille de Noël, depuis la basilique Saint-Pierre de Rome, le pape François a souhaité rappeler aux 1,3 milliards de catholiques sur terre que, selon lui, les parents de l’enfant Jésus étaient des migrants.

Il a dressé un parallèle entre la situation actuelle que vivent les réfugiés et celle de Joseph et Marie forcés de fuir à cause des persécutions du roi Hérode, comme le relate le Nouveau testament : «Marie et Joseph, qui n’avaient pas de place, ont été les premiers à qui Dieu a donné des papiers d’identité. Dieu qui est pauvreté et humilité nous montre que le vrai pouvoir et la liberté authentique se dévoilent en assistant et honorant les faibles et les fragiles», a professé le pape François.

François fustige les «Hérode» modernes et appelle à la charité

Enfonçant le clou en ce jour marqué par la générosité, il a ensuite ajouté : «Tant d’autres traces de pas sont cachées dans ceux de Joseph et de Marie. Nous voyons les traces laissées par des familles entières forcées à partir de nos jours, nous voyons les traces de millions de personnes qui ne choisissent pas de partir, mais qui, chassées de leurs terres, laissent derrière elles leurs êtres chers.»

Enfin, le pape a dénoncé la figure de l’«Hérode» moderne, incarnée selon lui par ceux qui, «pour imposer leur puissance et augmenter leurs richesses, ne voient aucun problème à verser le sang des innocents». Il a également appelé tous les croyants à ouvrir leurs portes aux migrants : «Noël, c’est le moment propice pour transformer la force de la peur en force de la charité.»

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.