Le NET demande au peuple togolais de prendre ses responsabilités

337

Le Nouvel engagement togolais (NET) réagit également contre la répression des manifestations de du PNP, le samedi 19 août dernier dans plusieurs villes du Togo. Son président, Gerry Taama appelle le peuple à prendre ses responsabilités. Lecture !

Communiqué de presse du NET, relatif à la journée du 19 août 2017

La journée du 19 aout 2017 a été endeuillée par des pertes en vie humaines (2 selon les forces de polices et 5 selon les organisateurs) des blessés et des dégâts matériels importants dans plusieurs villes du Togo ; suite à l’appel à manifester du Parti National Panafricain (PNP). Le NET tient avant tout à présenter ses condoléances aux familles éplorées, et son souhait de prompt rétablissement aux blessés.

Les Togolais qui ont envahi la rue aujourd’hui dans plusieurs de nos villes n’étaient pas uniquement des militants du PNP, mais surtout des citoyens poussés par une irrésistible envie de plus de justice, de plus de démocratie, de plus d’écoute. C’est un signe, et ceux qui dirigent ce pays depuis des décennies devraient en tenir compte.

La surenchère verbale, les positions tranchées et la violation de libertés inaliénables, à savoir celle de la manifestation pacifique, conquises à l’issues de hautes luttes, ont conduit aux scènes de guerre observées dans certaines villes de notre pays.

Aujourd’hui, le Togolais à travers tout le territoire national s’est exprimé. Il veut qu’on’ l’écoute, qu’on le comprenne. Les pertes en vie humaines, les blessés et les dégâts matériels sont la preuve que l’absence de dialogue pousse inexorablement l’homme, dos au mur, à recourir à des mesures extrêmes. Le NET demande ainsi au gouvernement de prendre les mesures urgentes de désescalade, afin que le tissu national soit préservé. Les questions qui enlisent le débat politique depuis plusieurs années, devraient par conséquent trouver dans les meilleurs délais, des débuts de résolutions, conformément aux recommandations de la CVJR. L’atelier organisé par le HCRRUN en juillet 2016 a largement montré que les réformes pouvaient se faire dans de cours délais, pour peu que l’exécutif en exprime la volonté.

Le NET, à l’instar de plusieurs partis de l’opposition, a souvent demandé au peuple de prendre ses responsabilités. La réponse du peuple a été éloquente. Tout en félicitant le PNP pour la justesse de son initiative, le NET invite toutes les forces démocratiques du pays à unir leurs forces pour accompagner cette lame de fond, tout en préservant l’unité national, le respect de nos forces de défense et l’observation des lois de la République. Aussi parait-il important, après une telle journée chargée d’émotions et de leçons, de prendre du recul afin de préparer, en concertation avec toutes les forces démocratiques engagées, de futures manifestations qui démontreront encore la détermination de nos populations.

Le militaire n’est pas l’ennemi du peuple, ni le policier, ou le gendarme. D’importantes réformes dans notre pays ont contribué à former des forces de premières et secondes catégorie équipées pour faire de la gestion de foule, dans le respect de l’intégrité physique des manifestants. Le NET déplore l’usage excessif des forces de troisième catégorie (militaires) dont la formation à des missions de combat rend peu qualifiées au maintien de l’ordre.

La paix sociale est menacée. Le prix à payer est la désescalade verbale, et le début d’exécution des réformes importantes dont tout le monde connait la teneur.

Que Dieu bénisse le Togo.

Le Président National

Gerry Taama

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here