Le Mmlk appelle au matraquage des chiens non vaccinés

224

Le Mouvement Martin Luther King (Mmlk) n’y est pas allé du dos de la cuillère pour appeler à une opération de matraquage des chiens enragés à Lomé et à l’intérieur du pays. C’est à travers un communiqué dont copie viens de nous parvenir.

D’après le Mmlk, des milliers de chiens non vaccinés au Togo par leurs propriétaires sont reconnus comme agents de transmissions de la rage. L’on les aperçoit se pavaner dans les rues, pourtant ils constituent des dangers au quotidien pour la société. Raison, non seulement, ils mordent les passagers, mais aussi ils entravent la circulation routière et causent des accidents.

« A l’intérieur du pays où la concentration démographique n’est pas si forte, le constat est davantage triste, parce que les chiens sont presque élevés à l’air libre où ils passent la plupart de leur temps sur les voies publiques. Comme leurs propriétaires ne sont pas connus et Ils ne sont pas vaccinés, ils nuisent facilement aux êtres fragiles comme les enfants et les femmes », indique le Mouvement qui s’inquiète de l’ampleur que prennent les morsures des chiens sur les voies publiques, augmentant ainsi les cas de rage au Togo.

L’autre chose qui agace le Mmlk, c’est l’inaction des services publics du Togo qui, à l’en croire, manque d’initiative en vue devant inciter les éleveurs des chiens à les vacciner et à les mettre en cage.

Pour ce faire, il appelle instamment à une opération de chasse des chiens sans colliers et interpelle le ministre de l’Élevage.

JA

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here