Le ministre Yark met en garde contre un risque d’affrontements armés entre les manifestants du PNP et les forces de l’ordre

1597

Le Parti National Panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam, a annoncé une manifestation « pacifique » simultanée dans plusieurs villes du Togo et dans la diaspora le 19 août prochain. A Lomé, l’itinéraire que devra parcourir les manifestants est essentiellement situé sur la Route nationale N°1. « Ce parti cherche à bloquer la nationale N°1 », a déclaré ce jeudi à l’occasion d’une rencontre avec la presse, le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Payadowa Boukpessi qui a indiqué avoir reçu le 10 août dernier une délégation du PNP pour leur faire des propositions de nouveaux itinéraires, qui selon lui, « arrangeraient la population togolaise ».
 
Mais, a-t-il dénoncé, la démarche a été rejetée par les organisateurs, qui a-t-il dit, ont la « ferme volonté de garder leurs itinéraires ».
 
« La marche du samedi n’aura pas lieu », a-t-il mis en garde annonçant que le gouvernement sera obligé de déployer sur les lieux, la force publique pour empêcher la manifestation. « Vouloir manifester sur la nationale N°1, il n’y a pas deux motivations, c’est bloquer le pays », a analysé de son côté, le ministre de la Sécurité et de la Protection qui a appelé les responsables du PNP au « respect de la loi ».
 
L‘officier de gendarmerie a également indiqué avoir des renseignements sur des voyages des militants du PNP au Nigéria pour des activités suspectes. « S’il s’avère qu’un de nos éléments essuie un coup de feu de la part des manifestants, les éléments vont riposter », a-t-il mis en garde.
 
« Si le Parti National Panafricain (PNP) n’accepte pas les itinéraires recommandés par les autorités, il n’y aura pas de marche », ont martelé les deux ministres. Le refus de changer d’itinéraire ne sera pas toléré, ont-ils particulièrement insisté.
 
Au cours de cette sortie médiatique, le ministre Yark Damehane s’est voulu clair et martial dans ses propos. « Ou ils se soumettent aux itinéraires proposées par le ministre de l’Administration Territoriale et ils marchent, ou ils refusent et il n’y aura pas de marche », a-t-il martelé.
 
Toutes les dispositions seront prises pour éviter la perturbation de la circulation sur la Nationale N°1, a-t-il révélé et de mettre en garde le PNP sur les risques de violences. Selon les propos des deux ministres, les responsables du PNP ont à maintes reprises refusé de répondre à plusieurs interpellations du ministère de l’Administration territoriale sur cette marche du 19 août.
 
Raphaël Aziamadji
 
source : afreepress
 

TogoActualité.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here