Le message de l’UFC : dialogue et sens du compromis

270

André Johnson, le ministre de l’Environnement, a défendu samedi l’accord de gouvernement signé entre l’UFC, le parti dont il est issu, et la majorité.

‘Même s’il y a eu des manquements, cet accord a eu le mérite de faciliter le retour à l’apaisement’, a-t-il déclaré lors d’une conférence organisée pour marquer l’anniversaire des évènements de Soudou en 1992.

Il y a 26 ans, le président de l’UFC, Gilchrist Olympio, avait été visé par des tirs. Il n’avait dû sa survie qu’à son évacuation sanitaire rapide sur Paris. Plusieurs de ses collaborateurs avaient été tués.

Lors de la conférence, des chercheurs et historiens sont revenus sur ces moments tragiques, mais ils ont également rappelé la philosophie du parti : dialogue et sens du compromis.

Les participants ont évoqué la crise politique qui secoue le Togo depuis 9 mois. Pour les responsables de la formation de l’opposition, l’alternance démocratique ne pourra jamais se réaliser sur la base d’un face à face entre belligérants. Il faut aux protagonistes adopter une posture qui facilite les pourparlers et à terme les compromis.  

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here