Le HCRRUN a entamé la deuxième étape d’indemnisation des victimes

30

Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a entamé la seconde phase d’indemnisation des victimes vulnérables ce mardi 27 novembre à Lomé.

Après la première étape d’indemnisation des victimes des troubles sociopolitiques qu’a connus le Togo, place maintenant à la seconde. Celle-ci a commencé hier à Lomé d’abord par une prise en charge psycho-médicale des victimes portant des séquelles physiques avant l’indemnisation en fonction des préjudices subis et conformément à la disponibilité des ressources financières.

« Elles avoisinent, suivant la base de données de la CVJR (Commission Vérité, Justice, Réconciliation) environ 444 victimes vulnérables dont 123 victimes pour la période 1958-1989, 268 pour la période 1990-2004 et le reste concerne les victimes de 2005, celles-ci n’ayant pas été retrouvées au cours de la première étape », relève Madame Awa Nana-Daboya, la présidente du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale.

Une enveloppe de cinq (5) milliards de FCFA inscrite dans le budget de l’année 2018 est débloquée pour ce faire.

Madame Awa Nana-Daboya invite les compatriotes concernés à la patience car elle reste convaincue qu’aucune victime ne sera oubliée dans ce processus.

Le HCRRUN est mis en place sur proposition de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) conformément à la Recommandation N° 57 qui suggère à cet effet la création par loi d’un organe chargé de la mise en œuvre du programme des réparations…

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here