Le gouvernement suspend plusieurs chef-cantons pour organisation illégale de chefferie traditionnelle

Le gouvernement suspend plusieurs chef-cantons pour organisation illégale de chefferie traditionnelle

(Togo Officiel) – Le ministère de l’administration territoriale a procédé à la suspension pour six mois des chef-cantons de Vokoutimé (préfecture de Vo), Djama et Glei (Ogou), a annoncé ce mercredi Payadowa Boukpessi en conseil des ministres. Principal motif, la mise en place d’une organisation illégale de chefferie traditionnelle.

Quatre autres ont été officiellement reconnus via décret, ceux de Pagouda, Pessare (Binah) et Sessaro (Sotouboua) désignés par voie coutumière, et celui de Imle (Amou), qui a été élu.

Les acteurs locaux occupent une place importante dans la politique de promotion du développement local impulsée par le gouvernement qui les consulte régulièrement. Le traitement des chef-cantons a été dans ce sens revalorisé récemment.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.