Le gouvernement passe du diagnostic au traitement

30

Sans un système de santé de bon niveau, il est illusoire de parler de développement.

Les pouvoirs publics ont parfaitement conscience de la vétusté des structures sanitaires, du manque d’effectifs et de personnels compétents.

Un nouvel hôpital est en cours de construction à Agoé (banlieue de Lomé) et plus important du pays, le CHU Sylvanus Olympio de Lomé est en cours de réhabilitation.

Les départements de pédiatrie et de cancérologie auront bientôt un nouveau bâtiment, les urgences également.

Le problème d’alimentation en eau sera résolu avec la construction d’un château d’eau. La morgue a été modernisée et de nouveaux laboratoires sont planifiés.

« On fait avec nos moyens nos moyens et avec ceux de l’Etat. Petit à petit, les choses avancent », indique Adom Wiyao Kpao, le directeur général du CHU.

L’autre gros problème auquel est confronté ce complexe hospitalier et les autres à l’intérieur du pays, c’est celui du manque de personnel. Il faut plus de médecins et d’aides soignants.

Le ministère de la Santé vient de procéder à un recrutement sur concours de plus de 500 sages-femmes et de médecins.

Le gouvernement travaille avec les syndicats à l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous ces hommes et ces femmes qui chaque jour sauvent des vies.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.