Le gouvernement interpellé sur l’augmentation du prix de la consommation d’eau

Le gouvernement interpellé sur l’augmentation du prix de la consommation d’eau

La Société togolaise des Eaux (TDE), a procédé par arrêté interministériel en août dernier, à l’augmentation des tarifs de distribution d’eau. Même si ladite société dit vouloir faire un recadrage dans la distribution d’eau, les nouveaux tarifs laissent perplexes les organisations de défense des consommateurs qui dénoncent une hausse démesurée.

La Ligue des consommateurs du Togo s’étonne du fait que la TDE passe à la hausse les tarifs de distribution d’eau. Pour Emmanuel Sogadji, président de cette organisation, la Société togolaise des eaux ne peut se permettre d’augmenter de façon substantielle les tarifs d’eau, compte tenu de la vie chère sous laquelle croupissent les Togolais.

« Depuis quelques semaines, les consommateurs togolais ont été surpris de voir que la Société togolaise des eaux a augmenté de façon substantielle les tarifs d’eau. Au moment où la vie devient de plus en plus chère et que les Togolais n’arrivent même pas à s’offrir deux repas par jour, il est très étonnant que la TdE se permette de renforcer cette souffrance en augmentant fortement les tarifs d’eau », lit-on dans une déclaration de la LCT.

A titre d’exemple, poursuit la note, « on enregistre pour un ménage d’une facture du mois N-1, 7010FCFA à payer qui est passée à 33300 FCFA le mois suivant. Une difficulté de plus pour des ménages à bout de souffre », s’est plaint l’organisation.

Autre sujet sur lequel la LCT s’est prononcée dans sa déclaration est la disponibilité gratuite des manuels scolaires dans les établissements publics comme privés.

La ligue dit constater que le livre « Mon cahier de calcul » destiné à soutenir le concept approche par compétence, utilisé pour le CP1 l’année scolaire dernière, n’a pas fait l’objet de distribution pour ceux du CP2 de l’année en cours ».

Elle souhaite que la mesure de gratuité des manuels scolaires dans les établissements publics comme privés soient suffisamment disponibles, et invite le gouvernement à en produire suffisamment et à les mettre à la disposition des écoles et établissements concernés.

« La gratuité de l’école décidée par le gouvernement est une bonne chose car elle promeut un tant soit peu le concept d’une éducation pour tous à la base », relève la note, signé par Emmanuel Sgadji.

Nicolas K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.