Le gouvernement aurait-il fait diversion ?

Sokodé ce matin

La question est sur toutes les lèvres ce matin. Puisque l’on ne comprend pas que malgré l’assurance donnée par le gouvernement pour encadrer les manifestations de l’opposition par les forces de l’ordre, Sokodé et Bafilo soient encore assiégés ce matin.

Sokodé et Bafilo, encore des villes fantômes ce matin où les populations ont du mal à pointer leur nez dehors. Et pourtant, les manifestations auxquelles l’opposition a appelé les populations ce jour, ne sont pas interdites. Alors, pourquoi ne veut-on pas laisser les gens manifester tranquillement dans ces deux villes?

« Afin de renforcer ces mesures visant à assurer la préservation et le respect effectif de la liberté de manifestation et réaffirmer sa détermination à promouvoir le retour au calme ainsi qu’un climat d’apaisement et de sérénité indispensable pour la recherche de solutions crédibles et durables à la question des réformes politiques, le gouvernement a décidé, ce lundi 06 novembre 2017, de prendre des mesures nécessaires… », lit-on dans le communiqué du gouvernement rendu public hier.

Comment peut-on rechercher un climat de paix en privant une partie de la population de ses droits, notamment la liberté de manifester ?

Pour nombre d’observateurs, le gouvernement ou plutôt le régime de Faure Gnassingbé souffle le chaud et le froid. Son agissement ne relève que d’une pure diversion, sinon il ferait tout pour éviter la situation qui se présente aujourd’hui à Sokodé et Bafilo.

Les deux villes restent assiégées. Pour Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais, membre de la Coalition des partis de l’opposition, ce communiqué du gouvernement ne veut rien dire tant que les villes du nord du pays, notamment Sokodé et Bafilo restent militarisées, et que de nombreuses personnes soient encore en prison de façon arbitraire.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.