Le GIM-UEMOA se fait connaître davantage

32
Togo

Le Groupe Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (GIM-UEMOA) poursuit sa mission, celle d’assurer « l’interopérabilité » ou « l’inter-connectivité » entre les banques dans l’espace UEMOA. Mercredi à Lomé, les responsables de cette institution ont rencontré la presse togolaise.

Placée sous le thème : « GIM-UEMOA, un outil d’intégration régionale et d’inclusion financière au service des administrations publiques-privées et des populations », cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de missions de vulgarisation qui s’est déjà tenue à Cotonou, Bamako, Dakar, Abidjan, Ouagadougou et Niamey. Il s’agit en fait de sensibiliser les professionnels des médias sur ce que fait réellement le GIM-UEMOA dans la l’espace communautaire.

Contrairement à ce que l’on pense, le GIM-UEMOA n’est pas une banque, mais un organisme international créé en 2003 par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest(BCEAO) et les Banques dans le but de mettre en œuvre un système monétique interbancaire régional de retrait et de paiement électronique.

« La mission principale du GIM-UEMOA est de réaliser une parfaite interopérabilité entre tous les acteurs de la vie économique et de gérer la monétique interbancaire de la Zone UEMOA dans toutes ses dimensions : réglementaires, opérationnelles…GIM-UEMOA n’est pas une banque et n’émet pas de carte bancaire. C’est un instrument paiement sécurisé alternatif qui assure l’interopérabilité entre 130 banques, établissements financiers et postaux, structures de micro finance et émetteurs de monnaie électronique dans les 8 pays de l’espace UEMOA », a souligné Blaise Ahouantchédé, Directeur général du GIM-UEMOA.

Selon lui, le GIM-UEMOA propose une plateforme d’émission de cartes en partenariat avec les banques et les fournisseurs de services financiers mobile et les sociétés de transfert d’argent. Ainsi tout détenteur de carte bancaire d’une banque A (affiliée au réseau GIM) n’a donc pas besoin de la carte bancaire d’une banque B (également affiliée au réseau GIM) avant d’effectuer des transactions dans le guichet automatique de cette dernière. « Toute carte bancaire est utilisable partout sur le réseau GIM », a-t-il précisé.

Aujourd’hui, le GIM-UEMOA assure un flux de 700 milliards de Francs CFA dans les institutions financières des 8 pays (dont le Togo) avec seulement un coût unique de 500 francs par transaction.

« Après 15 ans d’activités, d’énormes acquis ont été engrangés et le GIM-UEMOA se prépare à relever les nouveaux défis pour conserver son leadership dans le système de paiement et des systèmes financiers numériques dans l’UEMOA, voire à l’échelle de la CEDEAO et de l’Afrique », a ajouté Blaise Ahouantchédé.

Pour rappel, le GIM-UEMOA est le plus vaste réseau monétique interbancaire de la région. Il est basé à Dakar au Sénégal. Il couvre les 8 pays de l’UEMOA, notamment le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Au Togo, près de 14 banques sont affiliées à ce groupement.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here