Le général Yark réactive le permis de conduire pour les Zémidjan

Selon les chiffres présentés par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile le général Yark Damehane le 21 janvier dernier, le Togo a enregistré pour le second semestre 2020, soit de juillet à décembre 4503 cas d’accidents avec 5 780 blessés et 335 décès.

Ces chiffres sont malheureusement alarmants par rapport au premier semestre 2020 où on avait noté 2627 cas d’accidents avec 241 décès et 3 734 blessés.

A LIRE AUSSI: Coup de tonnerre: après la SNB, Ingrid AWADE PCA d’une autre institution

Selon les premiers responsables du ministère en charge de la Sécurité, les causes principales de ces accidents sont : l’excès de vitesse,= le défaut de maîtrise des engins, les dépassements hasardeux, le non-respect du Code de la route et des feux tricolores, l’usage du téléphone portable au volant, la surcharge, le refus de priorité, les stationnements sans signalisation, la conduite en état d’ébriété etc.

« La remarque que nous avons faite, c’est que 70% des personnes décédées sur les routes sont des motocyclistes. C’est pour cela que le gouvernement avait instauré le permis de conduire pour les motos. C’est la pandémie de la Covid-19 qui est venue freiner ce projet. Mais ce projet va reprendre dans les semaines à venir. Nous avons instruit la division de la sécurité routière d’amender les conducteurs indélicats et immobiliser les engins », a indiqué le ministre de la sécurité.

A LIRE AUSSI: Vaccin anti-covid: 4,5 millions de Togolais seront vaccinés

En plus des cas d’accidents de circulation, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a recensé au second semestre de l’année 2020, 38 cas de suicide, 57 morts par noyade et 114 cadavres sur l’ensemble du territoire national.

Wara No 306

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.