Le FMI sort de nouveau son chéquier

139


Le Fonds monétaire international (FMI) décide de décaisser 35,5 millions de dollars au profit du Togo suite à la seconde revue de la performance du pays. Ledit document s’inscrit dans le cadre de programme de Facilité élargie crédit (FEC).

Bien que l’institution de Breton Woods s’inquiète de l’impact de la crise politique sur l’économie togolaise, elle vient, à l’issue de la deuxième revue de la performance du Togo de sortir de nouveau son chéquier à hauteur de 35,5 millions de dollars.

Le programme de Facilité élargie de crédit, un mécanisme élaboré par le gouvernement togolais avec le concours du FMI, vise à réduire le déficit budgétaire global dans l’optique de maintenir la dette à un niveau acceptable, c’est-à-dire soutenable à terme.

Mitsuhiro Furusawa, le Directeur général adjoint du FMI, note une amélioration de la situation budgétaire due à la réduction des dépenses et de la dette publique.

L’embellie risque, toutefois, d’être impactée par le contexte actuel dans le pays, marqué par une situation politique tendue. « Les perspectives à moyen terme sont tributaires de l’incertitude socio-politique et des conditions financières mondiales défavorables », s’inquiète-t-il.

Remède ? Le Directeur général adjoint de l’institution financière plaide pour « que la politique budgétaire continue de se concentrer sur la réduction de la dette publique et la préservation de la viabilité budgétaire ».

Il ajoute : « Les autorités devraient poursuivre les réformes pour remédier à la faible collecte des recettes, éviter de nouveaux arriérés, améliorer la rentabilité des projets d’investissement public et limiter les dépenses publiques ».

Selon l’accord triennal entre le Togo et le FMI signé en 2017, il est prévu une assistance de 241,5 millions de dollars. Le décaissement vient d’être porté à 106,5 millions l’enveloppe dans le cadre dudit accord.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here