Le Facilitateur ghanéen soutient les manifestations annoncées de la Coalition des 14

221

Visiblement, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, Facilitateur du dialogue Lomé 2018 entre les Togolais, serait fatigué de l’allure que prennent les choses, avec un régime qui souscrit à des engagements qu’il ne respecte pas.

A en croire les responsables de la Coalition des 14, en conférence de presse au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) ce matin, le Facilitateur ne trouve pas d’inconvénient à ce que les manifestations des 11, 12 et 14 avril aient lieu. Ce qui ouvre donc la voie à la Coalition des 14 qui va rappeler les revendications des Togolais à Faure Gnassingbé.

« Les manifestations de cette semaine devront être des signes pout le régime de prendre au sérieux les revendications des Togolais. Nous pensons qu’il est temps que Faure se prononce vite sur les revendications de son peuple », a déclaré Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14.

Lors du tête-à-tête entre le Facilitateur et la délégation de la Coalition des 14, cette dernière a rappelé au président du Ghana l’interprétation erronée par le gouvernement du code du dialogue et toutes les exactions dont fait preuve le régime de Faure Gnassingbé, notamment l’interdiction de manifester aux Organisations de la société civile et syndicats, l’état de siège des villes, et intimidation et arrestation des responsables et militants de ces organisations.

« Peut-être que nos manifestations n’ont pas encore atteint l’ampleur devant forcer Faure Gnassingbé à situer le peuple sur sa position en 2020. Moi je ne suis pas pressé. Nous allons manifester et je suis sûr qu’il va tôt ou tard se prononcer », indique Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here