Le Comité de suivi se réuni de nouveau à Lomé ce dimanche

1084


La deuxième réunion du Comité de suivi et de la mise en œuvre des recommandations des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de crise au Togo, se tient à Lomé ce dimanche 23 septembre 2018 dans la salle Evala de l’hôtel 2 Février.

C’est par une lettre que le représentant de la CEDEAO à Lomé, Dr Garba Lompo a saisi la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, l’informant de la tenue de cette réunion.

« Nous avons l’honneur de vous informer de la deuxième rencontre du Comité de suivi de l’application des décisions contenues dans la feuille de route issue du communiqué final de la 53eme Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. Nous avons donc le plaisir de vous convier à cette rencontre qui aura lieu le dimanche 23 septembre 2018 dans l’auditorium présidentiel Evala de l’Hôtel 2 février de Lomé (TOGO) à partir de 10 heures et connaîtra la participation réelle des membres du Comité de suivi », indique la lettre.

Et la correspondance de préciser : « Nous vous prions de bien vouloir prendre les dispositions nécessaires en vue de votre participation à travers les membres habituels de votre parti ».

La première réunion de ce Comité de suivi tenue à Lomé les 10 et 11 septembre derniers, n’a pas comblé les attentes. Ce comité avait déclaré n’être pas en mesure de régler le problème de la recomposition ou du renforcement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Or c’est cette institution qui se trouve aujourd’hui au cœur de toutes les intrigues au niveau de l’opposition, notamment la Coalition des 14 partis et de la société civile.

A l’issue des travaux le 11 septembre dernier, les membres du Comité de suivi ont annoncé l’arrivée des deux Facilitateurs, les présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Conde de la Guinée cette semaine. Ils sont les seuls, selon ce comité, à pouvoir se prononcer sur la CENI. Mais curieusement, ces derniers ne sont pas arrivés. Et c’est le Comité de suivi qui s’annonce encore une fois.

Ce comité réglera-t-il la question de la CENI cette fois-ci pour de bon ? La question brûle pour le moment les lèvres.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here