Le casse-tête de la SAFER

314

Le Togo a consacré des milliards ces dix dernières années à la rénovation du réseau routier et à la construction de nouvelles voies. Faute d’entretien régulier, tout risque de se dégrader très rapidement.

Maintenir en parfait été les routes togolaises est la mission dévolue à la société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER).   

Elle a besoin de 32 milliards de Fcfa pour remplir ses objectifs, mais seuls 13 milliards sont actuellement disponibles.

La SAFER doit donc trouver de nouvelles sources de financement. Des pistes sont à l’étude comme des pénalités imposées aux camions en surcharge – et qui sont à l’origine de la dégradation des routes -, les recettes générées par les péages, des taxes sur les visites techniques et sur les frais d’immatriculation.

L’Etat met déjà largement la main à la poche pour faire face à la taille du réseau routier qui devient critique.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here